Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 09:10
MARDI 6 JUIN 2017

MARIE DE BROUWER

 

", je n'avais pas Marie de Brouwer dans ma vie à cette époque, j'avais perdu l'aimant du nord, sur ma boussole, il me fallait des dérives, des errances, et Marc, le verbe haut, le geste noble, la tête fière, même dans les pires situations de déboires, tout cela, Marc me le donnait, généreux, flambeur, hâbleur, mais jamais méprisant avec les petites gens,plutôt cassant avec les becs blancs, les salonnards, les squatteurs de plateaux, les faiseurs, les truqueurs, il savait les débusquer, comme moi, on avait le même nez pour ça, pas la peine de toucher du doigt, de s'approcher pour renifler, on savait que c'était du toc pur, alors, on ricanait, on bricolait trois quatre vers musiqués pour fustiger les masques, les désespérants guignols du petit ou du grand écran, les plumes sèches, les divas du vide, les exaspérantes de l'auto-fiction, en fait, Marc était mon frère, et je ne le savais pas, c'est dans les allées du Père-Lachaise, en cheminant au bras de son aîné que je l'ai compris,"

 

     c/Dominique Solamens/"Marie de Brouwer"/roman p.93/ en lecture(s)

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Solamens - dans ROMANS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dominique Solamens
  • : Textes Nouvelles Chansons
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens